15 janvier 2009

Un prénom...


Une planche au style volontairement plus "lâché" (baclé ?). La doudoune ainsi qu'Etienne de "Fugues en Bulles" me poussent à être plus spontané dans mon trait. Alors je tâtonne un peu...

17 commentaires:

korri a dit…

appelle le Georges , ça fera GG ;-)

Fred Martin a dit…

Inutile de l'appeler...il arrivera bien tout seul!
Non, trève de blague, j'aime beaucoup la chute de cette planche!
C'est déjà le papa-blues...??

Michael Lozé a dit…

Il me semble avoir vu un bout d'une de tes planches sur la vidéo parlant du festival...

http://www.bacpack.net/blog/index.php?post%2F2009%2F01%2F16%2FTout-le-monde-en-parle=

Et bonne année au passage !

Jérôme Gorgeot a dit…

Wouah ! Tu as raison mon ami ! Je viens d'aller voir. C'est au bout de 2 min 27 du reportage...
J'ignorais que ce festival de l'IndéBD Fest de Cambrai existait. J'aurais adoré y aller. Bien plus qu'à Angoulême ! J'ignore ce que ma BD y fait. Mais j'en suis ravi...
C'est en tout cas une amusante coïncidence que tu m'écrives justement aujourd'hui alors qu'hier soir je visitais justement ton blog (note aux autres ; l'excellent blog de Maicool, à voir dans mes liens),
A toi aussi très bonne année. Il y a 4 ou 5 personnes que je ne connais que par internet et qui, comme toi me soutiennent depuis maintenant déjà quelques années. Des gens qui m'ont encouragé à poursuivre. J'espère qu'on arrivera enfin à se rencontrer toi et les 4-5 autres auxquels je songe,

Anonyme a dit…

Un prénom pour la vie

J'ai relu mille fois sur le calendrier
La liste des prénoms pour y choisir le tien
Trouver ce mot magique qui va t'accompagner
Tout au long de ta vie à travers les chemins.

Tu franchiras les grilles de l'école, un matin
Alors tu l'écriras pour la première fois
Laissant courir la plume comme le voudra ta main

Plus moqueurs que méchants certains s'amuseront
A le changer un peu pour en faire un surnom
Mais sera encore là sur le cuir d'un cartable
Une chaîne autour du cou, une copie sur la table

Un jour il te sera devenu familier
A force de l'entendre chez toi ou au lycée
Et tu prêteras l'oreille avec grande attention
En l'entendant glisser dans une conversation

Mais parmi toutes ces voix qui le diront un jour
Celle qui aura pour toi l'air le plus mélodieux
Prendra source en la bouche de ton premier amour
Quand tu découvriras le plaisir d'être à deux

Puis un jour comme moi cherchant l'inspiration
Tu prendras un crayon et une feuille de papier
Et rongé comme moi par ton hésitation
Tu décrocheras du mur un vieux calendrier.
Florence

Anonyme a dit…

J'ai oublié:
Laissant courir la plume comme le voudra ta main
Gravant sur le papier un souvenir de toi.

Eddy Line a dit…

Stéphane !
comme Stéphan Goux.. (cf "C'est tant de réflexion")
Bien à toi.

Oli.

Jérôme Gorgeot a dit…

Si tu fais allusion au court métrage qu'on avait tourné en 1994 je suis un peu gêné car bien qu'ayant écrit le scénario, je ne m'en souviens plus des masses... Faudrait que je le revois pour me rafraîchir la mémoire !

Etienne M a dit…

Ça y'est ton écriture s'affirme!
tu as raison de te lâcher!
J'ai vu aussi le petit bout de planche sur la vidéo! ce serait bien d'aller à ce festival la fois prochaine!!

thierry a dit…

Superbe, ce poème de Florence...

Jérôme Gorgeot a dit…

Oui, je ne la connais pas et la poésie n'est franchement pas trop mon truc mais je reconnais que c'est bien "torché". Et ça touche un sujet qui m'est tellement cher...

damien a dit…

Salut, on s'est croisé de manière virtuelle sur l'ours en vrac. Notre projet prend forme, tu peux passer voir l'avancement. Nous avons un parrain et pas des moindres, Emre Orhun en personne. Si tu connais du monde intéressé ou que tu es intéressé, n'hésite pas. Salut, a bientôt

Douyou a dit…

Pour ta nouvelle planche, je suis déçu.....Pour savoir que c'est toi, il faut chercher longtemps.....
Pour le sujet par contre, ça c'est tout toi!!!!!

Et pour le prénom du petit, pas de panique, tant tu ne l'appelle pas JUNIOR ça devrait aller.

A+

Jérôme Gorgeot a dit…

Tu sais Douyou, tu dis ça parce que tu me connais en vrai. Mais la ressemblance à la rigueur, on s'en cogne un peu. Pour la pettie histoire, y'a deux ans sur Paris j'ai rencontré un autre dessinateur de BD amateur qui aimait bien mes petits gribouillages. En me voyant, il m'a dit être surpris de découvrir que j'avais les yeux verts alors que selon lui, je me dessinais avec des yeux noirs...

Nasci a dit…

J'espère un jour trouver leur album au Brésil. se traduire correctement? Succès

Douyou a dit…

Bon, désolé.............
Mais sur ta coupe de cheveux fait quelque chose, tu viens de prendre 10 ans dans cette planche......

hihihihhi


Vivement la prochaine.

GUILIANN a dit…

Pas les mêmes initiales que toi ..... SOURIRE


http://www.boosterblog.com