04 novembre 2011

Jérôme Gorgeot dans le Mag'Info !

BD et politique : la double vie de Jérôme


Jérôme Gorgeot a quitté les allées du journalisme pour celles de la vie politique. Attaché de presse de René-Paul Savary, il consacre ses loisirs à la BD dans un style plus proche de l’underground que du manga. Il vient de sortir le numéro 2 de « Gorgeous comix », un carnet de bord décalé et impertinent.


Par Jean Batilliet

Difficile de classer Jérôme Gorgeot ! Journaliste, dessinateur, attaché de presse, l’homme affiche sans complexe son goût de la liberté, sa fantaisie, mais aussi sa fidélité aux gens. «J’aime les personnages, les figures, la dérision et le décalage» avoue l’auteur de « Gorgeous comix 2 », un album à mi-chemin entre la BD et le journal intime.

Publié aux très confidentielles éditions FGH Ancrage, il comporte une cinquantaine de pages de dessins et de petits textes qui ont été présentés en avant-première à Sézanne, lors d’une dédicace organisée par son ami Jorge Galaz. « J’y ai travaillé 18 mois comme responsable de l’agence de l’union. Je me suis régalé. Le Sud-ouest marnais m’a donné l’occasion de faire une foules de belles rencontres » lance Jérôme Gorgeot qui a rejoint , l’été dernier, le cabinet de René-Paul Savary, le président du Conseil général de la Marne. « Il me connaissait et nous nous apprécions. Travailler à ses côtés est un vrai bonheur ! ».

La BD est pour Jérôme Gorgeot un loisir et une passion. « Je fais cela en toute modestie » explique l’auteur de « Gorgeous comix 2 » dans lequel il parle de lui-même avec légèreté, impertinence et humour. «Je fais de la BD non commerciale. Les textes et les dessins sont en noir et blanc, le dessin est fouillis et il y a même parfois plus de textes que de dessins » commente avec le sourire Jérôme Gorgeot.

Il se range volontiers dans le registre de la BD alternative ou underground : celle de Robert Crumb et Laurent Lolmède. « Tout ce dont je parle est autobiographique. Je fais passer mes humeurs. Comme au bon vieux temps. Je parle des choses qui m’agacent, parfois dans l’actualité, parfois dans ma vie personnelle. La BD est un carnet de bord ».

Un jardin presque secret


Jérôme Gorgeot l’avoue. Le travail se fait parfois dans la souffrance. « Je dessine le soir. Je suis un laborieux » confie Jérôme Gorgeot qui avoue détester le « politiquement correct ». Edité dans le cadre d’une association, l’album vient enrichir deux premières publications. Le premier « Gorgeous comix » s’est vendu à 400 exemplaires dans l’entourage amical et professionnel. Jérôme a aussi exposé ses dessins à l’Ancien Collège de Sézanne et participé à quelques salons de la BD. « L’expérience m’a amusé. Elle m’a permis des rencontres mais assez peu de ventes… » s’amuse-t-il.

Originaire de Chaumont où il a grandi, le dessinateur a embrassé une carrière dans le journalisme en Haute-Marne avant de suivre l’actualité locale à Sézanne, Vitry-le-François, Saint-Quentin et Sainte-Ménehould. Il y a trois ans, il est devenu directeur du cabinet du maire de la capitale argonnaise. Une expérience qui lui a donné le goût des coulisses de la vie politique et l’envie de travailler aux côtés de René-Paul Savary. «J’apprécie l’élu et l’homme. Il a un très bon contact avec les gens. Le fait de poursuivre une activité de médecin dans le Sud-ouest marnais lui permet de rester très proche du terrain ».

S’il s’entend bien avec son patron Jérôme Gorgeot ne mélange pas les genres. « La BD c’est un peu mon jardin secret ». Cultivé avec malice.




http://www.boosterblog.com