13 octobre 2010

Adieu camarade Normandart... et merci !


Complètement par hasard, j'apprends la disparition d'un pote "virtuel". François Papeil dit "Normandart" vient de s'en aller.

On se connaissait très mal puisque seulement via Internet. Sur le Web, il m'avait fait la gentillesse et l'honneur de me lire régulièrement et même souvent,... de m'encourager.

Egalement de façon fortuite, je suis tombé récemment sur un texte qu'il avait pondu à propos de mon album. Un texte comme je n'avais jamais osé en rêver. De loin le plus beau qu'on ait jamais consacré à mon travail.

Je le reproduis ici, en espèrant que cela passera non pas pour de l'orgueil mais pour ce que c'est réellement : un hommage à sa personne, à sa générosité et à son ouverture d'esprit :

"BD de chevet du mois de novembre 2008 : j'ai reçu un exemplaire de "gorgeous comix de jérôme Gorgeot" (c'est comme une Contrepétrie, non ?) J'avais vu quelques planches sur bda. Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait certains côtés sur la politique ou la vie des stars qui ne m'attiraient pas vraiment. Parce que je ne regarde pas trop la télé et que je ne suis pas fan d'idoles ! Alors pourquoi, et bien je ne sais pas. Or, quand j'ai vu qu'un album était sorti (pour la modique somme de 9 euros) je me suis jeté dessus!! Allez donc comprendre !

Dès le début de l'album, qui relate la vie de l'auteur, je me suis retrouvé scotché sur le texte et les images, je faisais des oh ! et des ah ! d'étonnements, de surprises où "quoi ?" et même je me suis surpris à rigoler ( pourtant je n'ai pas trop le moral en ce moment) j'ai craqué sur le syndrome de zorro ! arrrh ! c'est tellement drôle ! et puis j'ai l'impression que beaucoup d'entre nous souffre aussi du syndrome de Gorgeot, euh, de Zorro !

Il y a des Bd où l'on regarde les beaux dessins, les beaux personnages , quelquefois même sans lire le texte! Mais avec Gorgeous, point de séduction, il a trouvé un morceau de charbon et hop il a noirci une planche, en empoignant sa vie. On ne voit plus si une main est trop petite ou un bras trop long... on s'en fout, on est complètement captivé pas l'histoire. J'ai appris que Jérôme est journaliste, alors voilà j'ai fait un article à son honneur !".


Bon voyage, Normandart... Avec le profond regret qu'on se soit contenté du virtuel, alors qu'on avait probablement tant à se dire autour d'un verre...
Afficher la suite

http://www.boosterblog.com